retour
à la page
d'accueil

 

 

 

 

Un haras familial au cœur du Pays du Merlerault

trente ans de passion pour les trotteurs

 

Terre d’élevage des chevaux, le Pays du Merlerault, au cœur des prairies de l’Orne, accueille depuis une trentaine d’années, le Haras des Erablais, consacré aux trotteurs. Hélène et Claude Couvelard ont fait naître et grandir l’élevage sous le signe de la passion.
Passion communiquée par leur père dont la vie fut jalonnée de l’amour des chevaux.

C’est très jeune que le couple entend parler de chevaux. Un père charretier pour l’un, un ancien cosaque, devenu amateur des courses sur l’Hippodrome du Croisé-Laroche dans le Nord pour l’autre. C’est ainsi que le cheval entre dans leur vie par leurs histoires racontées avec passion et tendresse.

C’est à la fin des années 70 que le couple acquiert une première jument, Lurana, qui portera avec succès les couleurs de ses propriétaires : bleu, croix de saint-André jaune en souvenir d’un père trop tôt disparu pour partager le bonheur de la voir courir sur les plus prestigieux hippodromes français.
couleurs-couvelard

Il se prénommait André et était originaire d’Ukraine dont le drapeau est bleu et jaune.
Pour la plus grande Histoire, les premiers chevaux à avoir été dressés l’ont été il y plus de 5000 ans en Ukraine…

Lurana ayant remporté de nombreuses courses, dont deux à Vincennes, une autre jument, Quarolida, vient rejoindre le Haras … Si elle n’a pas autant brillé sur les hippodromes que sa voisine de box, elle a offert au Haras des Erablais des produits qui ont, eux aussi, montré de très belles qualités : Vianek, Barolida et Florek  notamment.

Aujourd’hui, les premières juments n’enchantent plus les pâtures des lieux. Seules les photos de leurs courses, de leurs foals avec les petits-enfants, les souvenirs et leur descendance restent au coeur de la famille.

Les 10 hectares n’en sont pas moins utilisés pour les trois poulinières qui aujourd’hui attirent toutes les attentions sur elles.

Cette année, deux poulains y sont nés.

Une jolie Vlady des Erablais, fille d’Aquatile et de Full Account. Une trotteuse prometteuse avec deux frères Mick (par la mère) et Quéro des Erablais (mêmes parents) qui ont trotté 1’14.
Vanek des Erablais, premier produit d’Ora, sœur d’un semi-classique (Vianek), et fille de Quarolida avec Obrillant.

Trois naissances prévues

L’année prochaine devrait accueillir trois jeunes trotteurs de plus. Lise des Erablais (sœur de Ora et Vianek) est pleine de Gai Brillant. Elle a déjà trois produits, tous qualifiés : Royal Ténor qui coure en Suisse, Surf et Talia des Erablais.
Ora des Erablais poulinera un produit de Phlegyas, montant chez Louis Baudron et Aquatile des Erablais attend un petit de Pineshipwood issu de la prestigieuse Ecurie de Jean-Pierre Dubois.

En attendant ces naissances, le haras des Erablais vit au rythme des juments et de leur poulains.
Bénéficiant de structures modernes, boxes de poulinage, boxes de repos, une présence de tous les instants et une passion débordante de tendresse, juments et poulains se repaissent à la terre
d’élevage du Pays du Merlerault.

 

© Laurence Couvelard, webmaster. Droits de reproduction liés à un accord préalable.